Atelier de réflexion sur le Plan de Travail Annuel 2017 du programme MM4P

Atelier de réflexion sur le Plan de Travail Annuel 2017 du programme MM4P

Les actions prioritaires pour le développement du marché de la finance digitale définies

L’agence d’investissement des Nations Unies (UNCDF) appuie, depuis 2015, les efforts du Bénin pour le développement du marché de la finance digitale à travers le programme Mobile Money For the Poor (MM4P) qui vise à permettre à plus de 12% de la population, d’utiliser de façon active les services financiers numériques à l’horizon 2019.

Les services de finances numériques permettent par exemple , d’effectuer des opérations d’épargne, de crédit, d’achat de biens et services, d’assurance, de transfert d’argent, etc. à partir d’un téléphone mobile ou d’une carte. La disponibilité de ces services contribue à l’inclusion financière qui signifie l’accès universel, à un coût raisonnable, à une large gamme de services financiers, fournis par une variété d’institutions solides et durables.  Le programme MM4P accompagne donc le Bénin, dans le  développement et le  renforcement d’un écosystème des services financiers digitaux favorable à l’usage de la monnaie électronique par les ménages à bas revenus.

C’est dans cette perspective que le Programme a  organisé un atelier de réflexion sur son Plan de Travail 2017 à l’hôtel Millenium Popo Beach d’Agoué les 23 et 24 mars 2017. La rencontre a regroupé les représentants des Ministères de l’Economie et des Finances, de l’Economie Numérique et de la Communication, de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, du Plan et du Développement, et de l’Agence du Numérique. Pendant  deux jours, les participants se sont imprégnés des concepts fondamentaux de la finance digitale. Monsieur Serge Ahissou, Directeur de Cabinet du Ministre de l’Economie Numérique et de la Communication a présenté  les orientations majeures du Programme d’Action du Gouvernement notamment en matière de numérique. Le Directeur de l’Agence du Numérique du Benin, Monsieur Serge Adjovi a apporté les  clarifications sur les rôles des différentes structures qui s’occupent du développement du numérique. Monsieur Jamelino Akogbeto et madame Sabine Mensah de l’UNCDF ont  partagé avec les participants, la théorie du changement au cœur des actions du programme MM4P avant de revenir sur les réalisations du programme sur l’année écoulée et de présenter le plan stratégique 2017.

La stratégie du MM4P est orientée vers le renforcement de l’écosystème des services financiers digitaux qui comporte la politique et la réglementation, les infrastructures, les fournisseurs, la distribution, la chaine des valeurs et les clients. La théorie du changement dans les services financiers digitaux est, quant à elle, axée sur le passage de la phase de création (entre 1 et 3 ans) à la phase de consolidation en passant par les phases de démarrage (3 à 5 ans) et d’expansion du marché (3 à 6 ans). Sur cette base, le marché béninois est qualifié comme étant en fin de phase de création de la banque à distance et des services financiers via le mobile donc, en phase de démarrage. Les statistiques révèlent que 134.766 personnes sont des utilisateurs actifs (individus qui réalisent une opération au moins tous les trois mois) des services financiers digitaux en 2014 soit, 2% des utilisateurs potentiels. Actuellement, ils sont au nombre de 393.912 soit 6% et le challenge est de toucher en 2019, c’est à dire, à la fin du programme, 791.096 soit 12%. L’un des projets phares pour réaliser la vision du MM4P est centré sur les Zémidjan (conducteurs de taxis motos) pour le paiement des courses et la tontine en partenariat avec l’opérateur mobile MTN.

Les travaux de l’atelier ont  permis l’identification des parties prenantes au processus  et la planification de différentes activités en droite ligne  avec le programme d’Action du Gouvernement dans les domaines spécifiques du e-commerce, des paiements gouvernementaux et de la chaine des valeurs agricoles. Une feuille de route a été mise en place pour suivre la mise en œuvre du plan stratégique.  « Ces deux jours de travaux  nous ont permis de parvenir à une vision commune sur ce qu’est  la finance digitale, d’harmoniser nos actions et mieux  prioriser les projets à mener pour impulser une dynamique  au secteur  de la finance digitale au Bénin » a déclaré au terme de l’atelier, madame Sabine MENSAH, chargée du programme MM4P de l’UNCDF à Dakar. « Nous allons nous appuyer sur les résultats de cette rencontre pour poursuivre les discussions bilatérales et affiner notre plan de travail qui va devenir notre boussole pour les réalisations de l’année 2017 » a-t-elle conclut.

Le programme MM4P est en cours d’exécution dans huit pays à travers le monde à savoir le Benin, le Laos, le Liberia, le Malawi, le Népal, le Sénégal, l’Ouganda et la Zambie. Il a été lancé par l’UNCDF en partenariat avec l’Agence Internationale de Coopération au Développement de Suède (SIDA), le Gouvernement d’Australie, la Fondation Bill & Melinda Gates et la Fondation Mastercard.

Les commentaires sont fermés, mais les rétroliens et les pings sont ouverts.