Atelier de renforcement des capacités des points focaux suivi-évaluation du Ministère du Plan et du Développement sur la prise en compte du genre dans le suivi et l’élaboration des documents de politiques de développement

Malgré leur supériorité numérique, 52% de la population, les femmes béninoises sont sujettes à diverses discriminations qui impactent négativement leur bien-être. Le statut de la femme ou celui de l’homme reste tributaire du régime patriarcal pratiqué au Bénin, dont les influences maintiennent de très fortes inégalités entre les sexes. Les efforts déployés, dans le sens du respect des engagements internationaux et nationaux, pour améliorer la place des femmes dans les domaines législatif, institutionnel, social et économique, n’ont eu qu’un impact limité sur les inégalités de genre. Les femmes sont davantage précarisées et exposées à la pauvreté et diverses études ont montré que l’inégalité de genre persiste et constitue un obstacle majeur au développement économique. Le Gouvernement ayant pris la mesure de la situation, a compris la nécessité d’élaborer des stratégies de développement en y intégrant la dimension genre. Dans son Programme d’Action (PAG 2016-2021), il a orienté ses actions sur le renforcement du capital humain dont autonomisation des femmes.

Le Ministère du Plan et du Développement (MPD) qui a un rôle de coordination et de suivi de la mise en œuvre des projets prioritaires du PAG 2016-2021 a jugé très important de doter ces cadres de compétences nécessaires pour accompagner efficacement les divers secteurs dans le respect de l’intégration de genre dans les divers documents de politique, programme et projet.

C’est dans ce cadre que s’est tenu, du mardi 2 au jeudi 4 juillet 2019 à l’hôtel DJEGBA, à Ouidah, l’atelier de renforcement des capacités des Points Focaux Suivi-Evaluation du Ministère du Plan et du Développement avec l’appui technique et financier du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD)

Assurée par la Chargée du Programme genre du PNUD, Mme Joséphine KANAKIN, assistée d’une personne ressource Mr Benoit CHIBOZO, la formation a réuni trente-quatre participants dont 6 femmes. Elle a connu la participation effective du Secrétaire Général du Ministère (SGM), Mr TASSOU Zakari, qui a présidé les travaux de l’atelier et du Directeur de la Programmation et de la Prospective Mr Gérard KPATINDE.

Cette formation vise l’amélioration du système de planification et de suivi-évaluation du Ministère du Plan et du Développement pour une meilleure intégration de la dimension genre dans les documents de planification et d’évaluation.

Au cours de la formation, les participants ont suivi plusieurs communications, notamment :

  • l’introduction au concept genre

  • les Outils d’application de l’approche genre dans le développement

  • le Processus d’intégration du genre dans les documents de planification

  • l’intégration du genre dans les rapports d’évaluation

Ces communications développées dans une approche interactive, ponctuées de débats enrichissants, ont permis aux participants de mieux cerner les concepts.

Les communications ont été alternées par des travaux de groupes au cours desquels les participants se sont essayés à des exercices pratiques pour mieux appréhender les thématiques ou s’approprier les outils.

Les résultats des travaux de groupe ont permis, selon le cas, de mettre en lumière la prépondérance des rôles des femmes, ceux des hommes dans divers domaines et sphères de la société, les inégalités entre les deux sexes, d’examiner les indicateurs de genre et enfin les lacunes dans certains documents destinés à corriger les inégalités.

A l’issue des travaux, quatre (04) recommandations ont été formulées en vue d’une promotion du volet genre au sein du Ministère.

Les commentaires sont fermés, mais les rétroliens et les pings sont ouverts.