Atelier de Validation du Projet de Rapport de Performance, Gestion 2018 du Ministère du Plan et du Développement

Le mardi 24 décembre 2019, s’est tenu à l’hôtel KTA de Cotonou, l’atelier de validation du projet de rapport de performance, gestion 2018 du Ministère du Plan et du Développement (MPD). La cérémonie d’ouverture a été marquée par le mot de bienvenue du Directeur de la Programmation et de la Prospective (DPP) et le discours d’ouverture du Secrétaire Général du Ministère du Plan et du Développement. Cet atelier fait suite aux travaux techniques tenus du 30 septembre au 04 octobre 2019 dans cette même salle de l’hôtel KTA de Cotonou. Il vise à finaliser cette treizième édition du rapport de performance 2018 avant sa transmission à l’Inspection Générale du Ministère pour audit et certification. Les travaux de l’atelier sont articulés autour des points ci-après : (i) présentation des grandes lignes du projet de rapport de performance, gestion 2018 ; (ii) travaux de groupe et ; (iii) synthèse des amendements et observations.

Globalement, Il est à signaler que la mise en œuvre au plan physique et financier de la tranche 2018 du DPPD 2018-2020 a été satisfaisante. Avec des taux d’exécution physique et financière (base engagement) respectivement de 83,95% et 77,47% enregistrés au 31 décembre 2018, le MPD a obtenu un bilan appréciable consécutif à la mise en œuvre de mesures spécifiques prises lors de la retraite stratégique du personnel de Direction de février 2018. Il s’agit, entre autres, de la responsabilisation accrue des acteurs de la chaîne des dépenses publiques, du suivi hebdomadaire du Plan de Travail Annuel du Ministère (PTA) du Ministère, de la tenue des séances mensuelles de suivi des dossiers financiers et de l’adresse des lettres de mission aux responsables de structure et coordonnateurs de projet dont les résultats de l’évaluation ont été débattus au cours de la dernière retraite stratégique tenue du 09 au 11 mai 2019 à Grand Popo. L’exécution physique a connu un accroissement de 12,25 points de pourcentage par rapport à la gestion 2017 tandis que l’exécution financière a presque stagné. Sur les quatorze indicateurs retenus pour apprécier la performance du Ministère en 2018, treize (13) sont renseignés et cinq (05) ont atteint ou dépassé leurs cibles. Le programme 024 a enregistré le meilleur indice d’efficacité (Ind d’eff = 0,9598). Ces résultats pouvaient être meilleurs si le Ministère n’avait pas connu des difficultés de trésorerie qui ont entravé l’ordonnancement des dépenses.

Les difficultés rencontrées au cours de la gestion 2018 sont relatives à : (i) l’insuffisance de chargement des lignes budgétaires pour l’engagement des dépenses ; (ii) la non disponibilité du carburant dans les stations SONACOP pour mener les activités dans les structures et ; (iii) l’insuffisance d’équipements, de mobiliers, de matériels informatiques, de fournitures de bureau et de ressources.

 

Les commentaires sont fermés, mais les rétroliens et les pings sont ouverts.