Lancement de l’élaboration du Plan National de Développement (PND)

photo_pndLe Bénin à l’heure du Plan National de Développement

Les chaînons manquants du dispositif de planification du développement du Bénin prendront forme en septembre 2017. Il s’agit du Plan National de Développement (PND) assorti des programmes d’opérationnalisation pluriannuels. Le processus d’élaboration de cet outil de gestion nécessaire à la promotion du développement socioéconomique du pays a été lancé le vendredi 28 avril 2017 au Palais des congrès de Cotonou. Le PND joue un rôle important dans le mécanisme de planification des actions de développement en ce sens que c’est le document sur lequel, les gouvernants peuvent s’appuyer pour répondre efficacement aux besoins non satisfaits de la population et améliorer la qualité de vie de tous les citoyens.

En se mettant à l’heure du PND, le Bénin remet au goût du jour une longue et riche pratique en matière de planification du développement. Au cours des 15 dernières années, le pays a mis en œuvre des Stratégies de Croissance pour la Réduction de la Pauvreté (SCRP) qui ont donné des résultats mitigés. Bien avant les SCRP, il y a eu les plans d’Etat des années70 et 80. Par ailleurs, le Bénin fait partie des premiers pays africains à réaliser les Etudes Nationales de Perspectives à Long Terme à la fin des années 90. Ces études ont abouti à l’adoption de la vision Bénin Alafia 2025 suivant laquelle « le Bénin serait en 2025 un pays phare, bien gouverné, uni et de paix, à économie prospère et compétitive, de rayonnement culturel et de bien-être social ». Mais l’évaluation sommaire de la mise en œuvre de cette vision qui a été réalisée en 2010 a révélé un bilan plutôt mitigé.

En plus des problèmes restés ainsi sans solution, viennent s’ajouter de nouveaux défis aux plans national, régional et international. Il s’agit des défis de la lutte contre la pauvreté, de l’agenda 2063 de l’Union Africaine, des Objectifs de Développement Durables (ODD) et de l’accord sur le climat à savoir, la COP 21. L’intégration de toutes ces données dans le système national de planification du développement était devenue un impératif. L’ambitieux Programme d’Action du Gouvernement (PAG Bénin révélé 2016-2021) a répondu en partie à cette exigence mais il restait à définir et à opérationnaliser une vision de développement du Bénin sur une plus longue période. Le PND s’inscrit dans cette perspective. On en attend des outils d’aide à la décision pour la mise en œuvre efficiente des politiques publiques sur les prochaines années (2018 – 2025). Le Bénin compte également élaborer à la fin de cette période une vision pour son développement à l’horizon 2040.

On comprend donc aisément l’engouement suscité par la cérémonie de lancement du processus présidée par le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement. Monsieur Abdoulaye BIO TCHANE avait à ses côtés, les ministres en charge de l’intérieur et de l’enseignement supérieur ainsi que le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Benin. L’évènement a mobilisé un riche parterre de représentants de l’administration publique centrale et déconcentrée, d’organisations de la Société Civile, du secteur privé, du monde universitaire et des partenaires techniques et financiers.

 « La présence de ce beau monde met en lumière le caractère inclusif et participatif digne d’un exercice aussi important que l’élaboration d’un Plan National de Développement dira le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Bénin. Cette approche est primordiale pour dégager les grands défis globaux et sectoriels ainsi que les stratégies indispensables pour les relever dans le moyen et le long terme » a poursuivi le chef de file des Partenaires au Développement du Bénin associés à l’initiative. Monsieur Siaka COULIBALY a réaffirmé l’engagement des Partenaires Techniques et Financiers pour appuyer de manière collaborative, efficiente et cordonnée le processus d’élaboration du PND et sa mise en œuvre. Pour cela, il est souhaitable que la mise œuvre et le suivi évaluation du processus puisse permettre la tenue périodique d’une revue partenaires/Gouvernement afin de favoriser l’atteinte de résultats significatifs de développement et un cadre mutuel de redevabilité pour le bonheur des béninoises et des béninois a-t-il ajouté.

Pour le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, le PND doit décliner des stratégies opérationnelles qui permettront au Bénin de s’assurer que dix ans après, le Bénin ne fera pas l’amère constat de déception que celui qui a été fait en 2010. Monsieur Abdoulaye BIO  TCHANE a fait remarquer que le processus du PND qui comporte plusieurs étapes s’appuiera sur une approche inclusive et participative. « L’établissement du diagnostic, la définition des orientations stratégiques de développement, les grandes stratégies sectorielles, les priorités à prendre en compte, tous ces éléments seront soumis à l’ensemble des acteurs de notre société » a-t-il laissé entendre. Le Ministre d’Etat, Président du Comité National d’Orientation du processus d’élaboration du PND a ensuite invité les acteurs à n’avoir pour unique repère, que le développement du Bénin avant leur demander de se rendre disponibles dans l’effort et dans l’engagement pour livrer à temps, les résultats espérés.

Les commentaires sont fermés, mais les rétroliens et les pings sont ouverts.