Nous contacter

Contact Info

Nous appelez :

+229 21 30 76 84

Adresse Mail :

mpd.info@gouv.bj

Situation géographique :

Cotonou route de l'aeroport, 08 BP : 755 Cotonou, Bénin

Atelier de Renforcement des Capacités pour la Prise en Main de la Plateforme de Suivi, Evaluation et Reporting des ODD du 14 au 20 septembre 2020

par BISSIRIOU Mohamed Loukouman Adio

24/09/2020

Informations

Le lundi 14 septembre 2020 a démarré dans la salle de conférence de l’hôtel Amazone de Bohicon la première phase de l’atelier de renforcement des capacités pour la prise en main de la Plateforme de Suivi, Evaluation et rapportage des ODD et de l’Agenda 2063 qui se déroulera du 14 au 20 septembre 2020. Au cours de cet atelier organisé par la DGCS-ODD avec l’appui de la GIZ, les experts du Centre Africain pour les ODD (SDGCA) basé à Kigali auront à transférer leurs compétences aux experts nationaux pour une utilisation de la plateforme déployée. La cérémonie officielle d’ouverture de l’atelier a enregistré quatre (04) allocutions. Il s’agit du mot de bienvenue du DGCS-ODD, l’allocution du représentant de la GIZ, le mot de la chargée du suivi évaluation du Centre Africain des ODD (SDGA) et le discours d’ouverture du Directeur de Cabinet du Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement.

Monsieur Magloire A. AGUESSY, Directeur Général de la Coordination et du Suivi des Objectifs de Développement Durable (DGCS-ODD) a, dans son mot de bienvenue, adressé ses remerciements à chaque catégorie d’acteurs intervenant dans le processus de mise en œuvre, du suivi et du rapportage des ODD. Il a rappelé que le 25 septembre prochain marque le démarrage de la décennie d’actions pour l’accélération de la mise en œuvre des ODD. Il a précisé que la plateforme de Suivi, Evaluation et Reporting (MER) conçue par le Centre Africain des ODD afin de soutenir les gouvernements africains dans leurs efforts pour atteindre les agendas 2030 et 2063 vient révolutionner le suivi de la mise en œuvre des ODD. L’utilisation de cette plateforme déployée pour le Bénin, pour optimiser les résultats, nécessite une prise en main parfaite de l’outil par les acteurs concernés. C’est ce qui justifie ce transfert conséquent des compétences. A cet effet, il a invité les différents acteurs à s’engager pour une collaboration réussie. Il n’a pas manqué de saluer la présence de la délégation du Centre Africain des ODD ainsi que la GIZ pour leurs différents appuis.

Monsieur Nestor AHOUANGA, Coordonnateur du champ d’Actions valorisation des expériences communales en matière de mise en œuvre de l’agenda 2030, prenant la parole au nom de la GIZ, a, pour l’essentiel, précisé que le programme réforme issu de la fusion des deux programmes qui prennent fin en décembre prochain, dispose d’une composante entière consacrée à la mise en œuvre de l’agenda 2030. Il a, par la suite, rappelé que la GIZ soutient fortement les actions de développement du Bénin et ne ménagera aucun effort pour accompagner le Bénin sur le présent chantier de la plateforme MER. Il promet déjà la collecte et la saisie des données.

Madame Olive DUSHIME, Chargée du suivi et de l’évaluation des ODD du SDGCA, a, dans son allocution, fait un bref historique du Projet relatif au système de suivi, évaluation et de rapport des ODD et de l’Agenda 2063. Elle a, par la suite, fait remarquer que le Bénin a été retenu comme pays pilote pour le déploiement de la plateforme MER grâce, entre autres, à son dynamisme. Elle a, enfin, souligné que le Centre promet nous accompagner dans l’implémentation de la plateforme afin que les rapports de suivi soient désormais élaborés à partir des résultats de la plateforme. Elle garde l’espoir que l’Afrique changera avec nos idées, nos solutions.

Le Professeur Alastaire ALINSATO, Directeur de Cabinet du Ministre d’Etat Chargé du Plan et du Développement, dans son discours d’ouverture n’a pas manqué de féliciter toutes les personnalités et structures qui ont œuvré pour l’aboutissement du présent projet. Il a adressé sa reconnaissance au SDGCA qui a maintenu son appui technique constant ainsi que les partenaires de la GIZ pour l’effort de flexibilité pour accompagner cette activité non préalablement enrôlée. Aussi, a-t-il félicité la Banque mondiale pour l’acquisition du serveur devant abriter cette plateforme pour le Bénin. Il a par la suite souligné que le Bénin ne peut avoir le privilège de l’échec après tant d’effort pour la mise en œuvre des ODD. Il a donc invité les participants à sortir de l’atelier avec un instrument utile, flexible qui s’adapte à nos réalités, à notre contexte afin qu’il ne tombe pas dans la désuétude.